SOS botanique : la cloque du pêcher et brugnonier

Question de Mr  Brillant Bernard adhérent de Brette les Pins, adhérent depuis 35 ans au JS.

J’ai traité, les arbres dès la fin de l’hiver avec de la bouillie bordelaise, deux fois de suite  et RAS, mes arbres ont toujours été malade, plus de feuille et plus de fruit, ils sont tous tombés. Alors quoi faire ?

Tout le monde dit faut faire ceci et cela et j’en suis toujours au même point, c’est pourquoi je m’adresse à vous, afin de régler ce problème.

Début juillet les feuilles ont repoussé, c’est quand même bizarre, mais les fruits sont absents.

Vous seriez bien aimable de m’indiquer la marche à suivre, car je pense ne pas être le seul dans ce cas.

La cloque du pêcher est une maladie cryptogamique, c'est  à dire causée par un champignon pathogène comme le mildiou, la rouille ou l’oïdium.

Toutes les précautions que vous avez mises en œuvre sont efficaces et nécessaire. Je pense qu’il faut ajouter quelques précautions supplémentaires :

Les traitements d’hiver doivent être impérativement complétés par un traitement au tout début du printemps, au début du débourrement, c'est-à-dire au plus tard dès que le bourgeon commence à s’ouvrir.

Le traitement à la bouillie bordelaise à l’automne doit être réalisé avec adjonction d’un mouillant comme l’huile de colza, de lait ou autre produit du commerce.

Récupérer le maximum des feuilles malades qui tombent et les éliminer par brulage.

Chauler si le sol est trop acide mais ne pas dépasser un pH de 7. Fertiliser normalement et apporter du compost sur toute la circonférence de l’arbre à raison de 2 à 3 kg/m².

Les autres matières actives efficaces sont le captane, la dodine, le zirame et le thirame.

Ces produits sont dangereux pour l’homme et l’environnement (ne pas traiter à moins de 50 mètres d’un point d’eau).

Autres solutions sans garanties de résultat: planter de l’ail au pied des pêchers et brugnoniers. Des coquilles d’œufs (frais) déposés dans l’arbre auraient un effet.

Quelque soit la méthode utilisée pour lutter contre la cloque, Il faudra quelques années pour éradiquer cette maladie.

Bernard PONTONNIER, Gilbert COURANT

Publier dans le bulletin N° 506 (Avril, Mai, Juin) 2013

cloque sur jeunes feuilles.jpg      cloque phase finale.jpg

retour à la page précédente