Question d’un adhérent de LUCHE PRINGE : quelle est cette maladie de ma pomme de terre ?

 

Il s’agit de la gale commune de la pomme de terre.

Cette maladie est due à une bactérie (streptomyces Scabies) qui se développe sur les tubercules et est invisible sur le feuillage. On ne dispose pas de moyen de lutte directe. Cette maladie est favorisée par la sensibilité des variétés et la nature du sol et surtout par un pH élevé. Il faudra donc mettre en œuvre des pratiques culturales qui permettront de limiter le développement de ces bactéries et éviter au maximum les blessures à l’occasion des binages et des buttages. Des températures de 19 à 24° favorisent le développement de la galle commune. Par contre la galle plate ou en liège, cousine germaine, due à streptomyces reticulosacbiei se développe plutôt à des températures de 13 à 17° et avec de l’humidité.

Lutte :

·         Éviter les précédents favorables qui peuvent être atteint par cette maladie ou au moins la conserve (betterave, carotte, radis ...)

·         Éviter  l'apport de matière organique mal décomposée,

·         Éviter les sols légers ou les préparations de terre favorisant l'aération des sols (sols soufflés),

·         Éviter les apports d’amendement calcaire juste avant la culture de pomme de terre et éviter également les apports d’engrais apportant de grande quantité de chaux comme les scories, Scoramide, les phosphates naturels, nitrate de chaux, etc. et les gros apports de cendre de bois,

·         Irriguer pour saturer le sol au moment de l'initiation (formation) des tubercules,

·         Utiliser des variétés peu sensibles comme Amandine, BF 15, Nicola, etc. par contre Annabelle, Bintje, Rosabelle, Chérie, Safrane, Chipie  sont sensibles. Sirtema, Ostara, Ratte sont peu sensibles ainsi que Charlotte, Galante et Chipie

Les autres gales :

Ils existent d’autres types de gales provoquées par des champignons : la gale argentée, la gale poudreuse et la gale verruqueuse. Ces gales étant causées par des champignons, on a donc à faire à des maladies cryptogamiques. Comme il vaut mieux prévenir que guérir, il est aussi nécessaire des bien respecter les rotations des cultures et d’appliquer les recommandations ci-dessus pour éviter d’avoir recours à la solution chimique.  Pour les jardiniers amateurs seuls un fongicide reste homologué pour une utilisation dans les jardins. Il s’agit de CAIMAN JARDIN contenant  80% de Mancozèbe et qui s’utilise en enrobage des plants de pomme de terre à raison de 3 grammes par kg de semences. Il faut donc l’appliquer avant la germination des plants.

Gilbert COURANT       (avril 2014)

 

retour à la page précédente